Un bijou gravé à même la peau : le tatouage ornemental

Autrefois, les tatouages occupaient des rôles variables d’une tribu à une autre. Chaque dessin gravé sur la peau d’une personne avait sa propre fonction. Certains motifs étaient spécifiquement choisis, car il a le rôle de protéger l’homme ou la femme qui l’apporte, contre les esprits diaboliques ou contre la maladie, certains autres fonctionnaient pour indiquer que le porteur avait passé un certain niveau social. Même leur emplacement avait aussi des sens notamment pour différencier le sexe féminin du masculin. En tout cas, il existe depuis des millénaires certain style de tatouage dédié simplement pour décoration de la peau : le tatouage ornemental.

L’idée du tatouage ornemental

Le tatouage ornemental s’agit d’une forme de tatouage utilisée spécifiquement dans le but esthétique. A l’inverse des autres style de tatouage comme le tribal, old school traditionnelle, graphique ou encore Chicano, le tatouage ornemental met en priorité le côté esthétique, plutôt que la signification et la symbolique. Le tatouage ornemental peut être pratiqué dans toutes les parties du corps, des pieds jusqu’à la nuque mais l’essentiel ce qu’il soit beau et sublime la partie sur laquelle il se trouve. Si la symbolique n’est pas prédominante dans ce style, l’endroit où il est placé et sa forme sont quand même capital dans l’optique d’embellir la peau ancrée tout en mettant en valeur les courbes du corps. On utilise également ce style de tatouage pour cacher les éventuelles imperfections sur la peau en particulier la cicatrice. Si la symbolique n’est pas prédominante dans ce style, l’endroit où il est placé et sa forme sont quand même capital dans l’optique d’embellir la peau ancrée tout en mettant en valeur les courbes du corps.

Le tatouage ornemental : une finesse laissée par les ancêtres

Historiquement, le tatouage ornemental est déjà existé depuis l’aube du temps. Selon la légende, les femmes polynésiennes avaient déjà orné leur corps de tatouages. Quelques régions de l’inde héritent de génération en génération le tatouage ornemental, ils ont utilisé pour leur permettre de différencier un peuple d’une autre. Les ancêtres maghrébins comme ceux de l’algérien et du Marocain ont orné leur corps par du tatouage afin de distinguer les tribus. Mais aussi, la coutume berbère a obligé les jeunes filles en âge de se marier d’orner la peau avec l’œil de pedrix. Ce dernier est un tatouage ornemental qui était une image de la beauté et de la grâce. L’art de tatouage ornemental demande une certaines attention de la part du tatoueur. Il demande une dose d’agilité particulière, mais aussi de la maîtrise de l’aiguille pour piquer les détails. Aujourd’hui, en France comme à l’étranger, il existe nombreux artistes de tatouage ornemental, parmi les remarquables sont : Twix, Anais Chabane, Guy le Tatooer, Chaim, Chaim Machlev, Dodie ajouté de l’Anglaise Alexandra Bawn et de l’italien Marco Manzo.

Les motifs de tatouage ornemental

Les tatouages ornementaux prennent aujourd’hui une grande place dans la cour du grand. Accompagnée de la finesse et détail, ses motifs offre une infinité d’options. La feuille d’acanthe et les arabesques sont des motifs particulièrement connus. Ceux-ci sont des motifs végétaux inspirés du mouvement artistique apparu aux alentours de la fin du XIXème siècle tel que l’art nouveau. Cependant, le motif géométrique et symétrique est dominant, en particulier la rosace et la mandala. Une forme dérivée des motifs rosace, le style ornemental dit dentelle est aussi parfait pour accompagner le corps à vie. Sans parler de l’univers floral, ou encore le style dowtwork qui sont tous efficace pour sublimer le corps. Par ailleurs, certains artistes associent plusieurs motifs par exemple, l’art floral mélangé à la dentelle habille très bien le corps. Enfin, avoir un tatouage ornemental sur la peau est synonyme de porter un bijou gravé à la peau.

Du tatouage noir et blanc au tatouage couleurs : quelle évolution pour quelles difficultés ?
Le tatouage portait : un geste symbolique fort